Apprendre autrement: Développer sa culture d’apprenance

Le manager jardinier : un accompagnateur du vivant

L’apprenance vers une nouvelle culture de la formation

Développer les ressources humaines de son entreprise est un acte responsable, qui répond aux besoins du présent et prépare aux perspectives de son avenir.

La formation a toujours été un moyen privilégié pour atteindre cet objectif. D’ailleurs, l’investissement formation est l’un des indicateurs d’évaluation de l’implication d’une entreprise dans le pôle social du développement durable. Plus son taux de formation est important plus elle a le sentiment d’œuvrer en faveur des salariés. Il est vrai que la formation est un moyen de progression et d’évolution sociale.

Mais, nous constatons que l’augmentation de ce taux dans notre pays n’a pas contribué à une baisse du chômage. Au contraire depuis 20 ans le chômage n’a cessé d’augmenter. Pour notre part, c’est le niveau d’employabilité des salariés et leur autonomie d’apprentissage qui nous paraît être l’indicateur le plus représentatif.

Pour développer cette employabilité, l’entreprise doit aborder la formation et l’apprentissage sous l’angle de l’apprenance.

Employabilité et apprenance deux termes qui peuvent paraître plus conceptuels que pragmatiques. Pourtant, il n’y a rien de plus concret que de promouvoir l’autonomie d’apprentissage et le développement permanent des compétences.

En réalité, encourager le salarié à passer du statut de collaborateur dépendant à celui de collaborateur autonome et créateur de richesse ne se décrète pas, mais demande un management responsabilisant, et une organisation qui soutienne et développe l’apprenance de ses collaborateurs. Encore faut-il que l’ensemble des parties prenantes, perçoivent dans cette approche une véritable démarche de développement des hommes plutôt qu’une simple manœuvre visant à renforcer la responsabilité individuelle. Souvent, le salarié associe autonomie à responsabilité, le syndicaliste à libéralisme, le management à perte de pouvoir.

Pourtant dans ce monde en mouvement permanent la seule issue pour chacun des acteurs se situe dans sa capacité à se confronter au changement et non à le fuir, à s’ajuster et non à s’adapter.

Le DRH et son équipe doivent donc faire progressivement évoluer l’entreprise d’une culture de formation à une culture d’apprenance.

En effet, si la formation a pour vertu de transmettre de la connaissance, de faire évoluer des comportements, de partager des pratiques, l’apprenance vise plus particulièrement à développer l’employabilité en mettant le salarié au cœur de son évolution et de son apprentissage. Le défi n’est plus d’apprendre des connaissances mais d’apprendre à apprendre.

Développer une culture d’apprenance nécessite de repenser les dispositifs et les pédagogies d’accompagnement. Les choix pédagogiques se font, non plus en fonction de contrainte budgétaire, mais en fonction d’un objectif d’apprentissage plus durable. Faut-il encore que l’entreprise accorde de la valeur durable à son capital immatériel en investissant à moyen terme dans son développement.

 

Francis Karolewicz

Pour évaluer le management durable dans votre entreprise, nous vous invitons à répondre à un questionnaire en ligne en cliquant sur ce lien

 

FMK Consulting Conseil & Formation Tél: 01 53 00 99 50 -  www.fmk-consulting.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>