Les lois du vivant: quelques principes pour se développer

Nos offres d’organisations de séminaires pour vos enjeux RH

Souvent le manque de culture économique, géopolitique, écologique, sociologique et psychologique nous maintient dans l’ignorance et donc dans la résistance au changement.

Nous avons l’impression que la mise en œuvre du développement durable dans les ressources humaines se traduit principalement par la formation et l’engagement des salariés sur le respect de l’environnement, plutôt que par une autre forme plus durable du management et de gestion des ressources internes de l’entreprise. Une politique sur la diversité, l’équité salariale, la mise en place du CV anonyme, sont des actions louables et sans doute importantes, mais qui sur le fond, ont peu de liens avec le concept même de développement et de durabilité.
Dans notre précédent article sur la culture d’apprenance, nous avons souligné le rapport entre la durabilité, l’apprenance et les lois du vivant.
Mais quels liens pouvons-nous faire entre le vivant et l’entreprise ? Comment traduire les lois du vivant en macro compétences pour renforcer la culture d’apprenance de l’entreprise et la vitalité de ses ressources ?

Ce questionnement nous a amené à faire émerger quatre macro compétences qui recouvrent les actes fondamentaux du vivant:
Se relier à l’environnement, pour rester en permanence en lien avec ses évolutions.
Innover, pour s’ajuster en permanence aux besoins de son environnement.
Partager les connaissances et expériences, pour devenir plus fort et apprendre ensemble.
Se réorganiser, pour retrouver un nouvel équilibre dans le système en intégrant les nouveaux changements issus des apports des trois premières macro compétences.

Ces quatre macro compétences, appliquées aux trois niveaux d’apprentissage de l’entreprise : individuel, collectif et organisationnel se déclinent en modalité d’actions source de progrès et de développement économique.
Au travers de la mise en œuvre de ces macro compétences, l’entreprise :
– Positionne ses collaborateurs au cœur de leur développement et de sa croissance.
– Crée une dynamique apprenante sources de progrès et de vitalité.
– Repère plus facilement les signaux faibles de changement de son environnement.
– Répond plus rapidement aux sollicitations de l’extérieur.
– Facilite l’innovation et par conséquent la création de valeur.
– Diminue les résistances au changement par une meilleure compréhension des enjeux.
– Entretient une dynamique vertueuse entre l’individu, le collectif et l’organisation.

Francis KAROLEWICZ

Formation

Notre cabinet propose aux salariés de découvrir et de vivre pendant une journée, sous la forme d’ateliers, la mise en œuvre individuelle de ces quatre macro compétences.
Cette journée impliquante veut permettre à chaque personne de prendre conscience de son fonctionnement, de mieux décoder son environnement et de déterminer des axes d’actions pour se développer. L’éclairage du vivant peut lui apporter une autre vision pour fonctionner avec les autres et accentuer sa vitalité.

Formation atelier ecodéveloppement individuel: http://www.drhd.fr/index.php/offre/ateliers-specifiques  

DRHD - Développement des ressources Humaines Durables  Tél: 01 53 00 99 50   www.drhd.fr

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>