Quel manager jardinier êtes-vous?

Renforcer le lien intergénérationnel

Et si le  manager accompagnait la croissance de son équipe pour construire de la performance durable.

Quel manager jardinier êtes-vous?

Voilà la question que Francis Karolewicz énonce aux différents managers et entreprises qu’il accompagne sur le chemin du développement des ressources humaines durables (DRHD©).

Placé au cœur du vivant de son entreprise, le manager doit gérer la performance immédiate de son équipe et aussi accompagner à terme le développement du potentiel de ses hommes.
Face à ce type de pression, il y a ceux qui récoltent du résultat à court terme en prenant le risque d’appauvrir durablement leur terrain et il y a les autres, qui comme le jardinier, savent qu’il est inutile de tirer sur un plant pour le faire pousser plus rapidement.

Et si le manager devenait également « un jardinier » qui cultive le vivant et pas uniquement le fruit de ses résultats ?

Un manager qui accompagne la croissance de ses hommes et de ses équipes pour construire de la performance durable et pas uniquement du résultat immédiat ?

L’analogie entre la culture du vivant, le jardinage et le management permet de faire ressortir les attitudes managériales clés pour accompagner et manager plus efficacement les équipes :
Porter attention aux jeunes pousses tant sur le plan de la diversité, que dans l’encadrement de la croissance et la transmission des connaissances. Cela nécessite au préalable une bonne préparation du terrain afin d’accueillir au mieux ceux qui deviendront la relève de demain.
Prendre soin de son vivier est essentiel pour préparer l’avenir et susciter une fertilisation croisée au sein de l’entreprise.
Valoriser l’expérience et la fierté d’appartenance des anciens pour transmettre les savoirs spécifiques de chaque métier et assurer la pérennité des connaissances et de la culture d’entreprise. A l’image de notre société, l’entreprise a tendance à laisser de côté, voire à pousser dehors ses seniors.
Combattre les parasites et les gourmands qui se nourrissent du système et le fragilisent. L’entreprise, cherchant à tout maîtriser et contrôler, génère elle-même de plus en plus de tâches administratives et de réunions visant uniquement à se rassurer et à répartir les responsabilités individuelles. Par écho, cela entraîne des comportements parasites et négatifs qui vont absorber une partie de l’énergie collective.
Respecter les rythmes et les temps d’apprentissage pour maintenir la richesse et la vitalité des salariés .A force de vouloir accélérer la croissance et augmenter la productivité sans tenir compte du niveau d’épuisement de l’ensemble des acteurs, l’entreprise appauvrit sa fertilité et prend le risque de ne plus pouvoir récolter durablement.
Le manager jardinier s’investira au moins autant dans la relation et le contact que dans les outils et la technique.
Accompagner le vivant ce n’est pas transformer un roseau en chêne mais lui permettre de s’épanouir et d’être le plus vivace possible dans son terroir et son environnement.

En savoir plus: Le manager jardinier

DRHD - Développement des ressources Humaines Durables  Tél: 01 53 00 99 50   www.drhd.fr

2 réponses à Quel manager jardinier êtes-vous?

  1. Bonsoir Francis
    J’aime bien et trouve pertinente cette métaphore du manager jardinier, j’en partage 2 que j’utilise sur l’apprentissage
    « on ne fait pas pousser l’herbe en tirant dessus »n sur la prise en compte du temps dans le changement et « c’est quand on se plante qu’on pousse » sur le droit, voire le devoir d’erreur créatrice d’expérience potentiellement apprenante

    • Francis KAROLEWICZ dit :

      Mon cher Philippe, Le fonctionnement du vivant fait parti de notre approche de vie et de notre posture professionnelle. Il y a tant de choses à apprendre de la nature pour progresser sur nous-mêmes et mieux accompagner ceux avec lesquels nous travaillons.Francis Karolewicz, consultant développement économique et humain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>